Voyage en guadeloupe

FESTIVAL TERRE DE BLUES DE MARIE-GALANTE

Évènement majeur de la Pentecôte dans la Caraïbe, Terre de Blues enflamme chaque année Marie-Galante et permet à chacun de vivre au rythme de ce Festival International de Musique.

Après keziah Jones, Myriam Makeba, Lucky Peterson ou Mario Canonge, cette 14ème édition s’apprête à accueillir de nouveau de grands noms de la musique venus du blues, du funk, du reggae, de la salsa et du zouk. un programme à découvrir sur le site www.terredeblues.com

Auteur interprète du morceau utilisé pour la présentation de notre jeu-concours sur Facebook, Misié Sadik est un jeune artiste Guadeloupéen bercé dès son plus jeune âge par les rythmes de batterie de son père et ceux du ka qu’il a pratiqué pendant quelques temps.
Icône de toute une génération, généreux, sincère et respectueux, Misié Sadik a su conquérir un large public grâce à une écriture émouvante.
Prix de la Révélation Sacem 2010, il enchaîne depuis les succès. Ainsi, son deuxième album “A kè wouvè” s’est classé numéro 1 des ventes de musique du monde sur Itunes le jour même de sa sortie.

À découvrir sans plus tarder : miSié Sadik, L’étoiLe montante… sur la scène du new morning de paris le 4 mai prochain ou le 31 mai à Lakaza en Guadeloupe.

Gwo-ka, biguine, zouk, dance hall… il faut se rendre à l’évidence… Sans la musique, les Îles de Guadeloupe perdraient de leur charme et de leur identité, tant la musique, associée aux chants et aux danses, rythment tous les instants de la vie… en avant La muSique ! De l’Afrique à l’Amérique en passant par l’Europe, la musique guadeloupéenne puise ses origines dans différentes influences musicales, dont elle a su s’inspirer et tirer parti pour donner naissance à des genres riches et variés. Petit tour d’horizon des musiques qui ont vu le jour sur cette terre du métissage culturel…

Le Golf de Saint-François

S’il devait y avoir un paradis du golf, Saint-François serait certainement celui sur lequel les golfeurs ont tous rêvé de jouer. Situé en bordure de mer et entouré de palmiers royaux, ce golf international est un endroit idéal pour swinguer, putter et s’adonner à sa passion… Ça SwinGue SouS LeS tropiqueS Au cœur de la Caraïbe, le golf international de Saint-François bénéficie de conditions climatiques optimales tout en offrant des parcours qui vous permettront d’évoluer dans un superbe décor naturel de bord de mer. Créé en 1978 puis entièrement rénové en 2011, ce golf signé Robert Trent Jones développe 18 trous sur 53 hectares.

Ce parcours majoritairement plat offre néanmoins une grande diversité puisqu’il comporte bosses, palmiers, bunkers et lacs artificiels. De plus, afin d’en augmenter le challenge, son créateur a signé des fairways étroits face aux vents dominants. C’est pourquoi, sa “jouabilité” peut varier radicalement selon la nature et la direction des alizés. Sélectionné parmi les meilleurs parcours européens et les plus beaux parcours français, le golf de Saint-François offre une large palette de prestations qui conviendront aussi bien aux golfeurs expérimentés qu’aux pratiquants occasionnels. La ville de Saint-François est aussi remarquable par ses alentours. Ainsi, hôtels, marina, casino, restaurants et boutiques constituent un village dans le village, permettant de passer aisément de la voile aux greens, ou d’aller dîner à pieds.

Les amateurs de farniente et de plages seront également séduits, puisque de nombreuses anses de sable blanc bordées de verdure se situent à proximité du golf et ceux qui délaisseront leurs clubs pourront s’adonner au surf, au scooter des mers, à la voile ou au kitesurf. 4 Crédit photos : Guillaume Aricique

 

LES ÉCOGESTES, 10 CONSEILS POUR VOYAGER RESPONSABLE.

1. APPRÉCIEZ LA NATURE SANS LA DÉRANGER.
N’y allumer pas de feu. Suivez les sentiers déjà tracés sans perturber la faune. S’approcher d’un nid ou de jeunes animaux peut menacer leur survie et nourrir les animaux sauvages modifier leur comportement. Respectez la flore locale : ne cueillez pas de plantes.

2. RESPECTEZ LE MILIEU quE CE SOIT SUR TERRE, SUR MER OU EN RIVIÈRE.
Ayez recours à des accompagnateurs, guides de randonnées ou centre agréés de plongée sous-marine et suivez les conseils donnés par les autorités locales.

3. PRÉSERVEZ LES RÉCIFS CORALLIENS : NE PRÉLEVEZ PAS DE CORAUX, EVITEZ DE LES PIÉTINER.
Et faites attention à la crème solaire qui peut être toxique dans les zones où il y a peu d’eau.

4. RAPPORTEZ VOS DÉCHETS LORSQUE VOUS ÊTES DANS LA NATURE (même biodégradables, car ils peuvent favoriser la prolifération d’espèces nuisibles).

5. NE RAPPORTEZ PAS DE PLANTES OU D’ANIMAUX, ni d’objets ou de produits à la base d’animaux ou de végétaux, sans vous renseigner. Certains figurent sur la liste des espèces menacées ou nécessitent des autorisations.

6. A PART SI VOS FLEURS SONT EMBALLÉES DANS LES NORMES, N’INTRODUISEZ PAS DE VÉGÉTAUX Ou D’ANIMAUX SUR LE TERRITOIRE (c’est interdit), y compris au cours de déplacements entre îles proches, car ils peuvent menacer la biodiversité locale.

7. PRIVILÉGIEZ LES PRODUITS AVEC UN LABEL DE PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT.

8. ChOISISSEZ DES HÉBERGEMENTS AYANT MIS EN PLACE DES INITIATIVES ENVIRONNEMENTALES. (économie d’eau, produits biodégradables…)

9. RÉDUISEZ VOS ÉMISSIONS DE CO2. Préférez les transports en commun, éteignez vos appareils électriques dès que possible, ayez une gestion économe des produits et envisagez des compensations carbones en soutenant par exemple les associations locales de protection de l’environnement.

10. PARTEZ À LA DÉCOUVERTE DES SAVEURS DE SAISON ET DE LA CUISINE LOCALE

 

Des écosystèmes très variés

Les Îles de Guadeloupe abritent des écosystèmes très variés et un nombre impressionnant d’espèces endémiques. La biodiversité guadeloupéenne est aussi considérée comme l’une des plus riches de l’Atlantique, grâce à la grande variété de flore et de faune, sur terre ou en mer. Grande-Terre, sèche et calcaire, concentre les plus belles plages de l’île et ses stations balnéaires. Basse-Terre, verte et luxuriante, est le paradis du tourisme vert : elle offre de nombreuses possibilités de randonnées entre rivières et cascades, au sein du Parc national (Route de la Traversée, Chutes du Carbet, volcan de la Soufrière et de la Citerne, sentier du Pas du Roy…) et quantité de balades de tous niveaux en dehors du Parc. L’écotourisme en Guadeloupe invite ainsi le touriste à protéger le patrimoine naturel de ses îles, à privilégier les contacts et échanges avec la population locale, à préserver son patrimoine culturel, et à favoriser les retombées économiques pour les acteurs locaux.

 

La Vague Rouge

La Vague Rouge est la nouvelle adresse incontournable pour sortir et danser sur les sons actuels. Ici, la play-list donne des envies de nuits blanches : musique lounge en début de soirée, puis mix funk, disco & house à partir de vingt-deux heures. Jusqu’au bout de la nuit, vous aurez envie de profiter de ce lieu de fête original et glamour.

Déco moderne raffinée, aménagements chics, couleurs toniques pour se charger en énergie, jeux de lumières fascinants… L’ambiance est effervescente sur le dance floor comme au bar, où vous pourrez siroter un cocktail, une vodka glacée ou du champagne servi dans la bonne humeur… et avec le sourire du barman ! La Vague Rouge est un cocktail coloré, vif et dynamique mixant élégamment la fête et l’esprit chaleureux des Îles : une adresse qui donne envie de sortir sans modération.

NOUVELLE ADRESSE
Route de montauban – 97190 Le Gosier
La Vague Rouge
HORAIRES
mer – jeu : 18:30 – 02:00 ven – sam : 18:30 – 04:00 dim : 11:00 – 00:00

 

Pointe-à-Pitre et Basse-Terre

Des Villes d’Art et d’Histoire bien que résultant d’un même métissage de cultures, les îles de Guadeloupe offrent une richesse architecturale variée. Des petites rues communales aux grandes artères des villes d’art et d’histoire, des cases créoles aux maisons coloniales, des places ombragées aux marchés couverts, percez les secrets de leurs monuments et de leurs sites historiques… Pointe-à-Pitre célèbre ses 10 ans de labellisation La construction de la ville ne débute qu’en 1759 à l’initiative des anglais. a l’issue de la révolution, victor hugues les chasse. après avoir rasé quelques édifices religieux et planté des arbres, il baptise la cité «place de la victoire».

La ville subit ensuite plusieurs catastrophes naturelles (cyclones, tremblement de terre) et des incendies. après le passage du cyclone de 1928, ali Tur se charge de la reconstruire. aujourd’hui, avec ses musées, ses bâtiments publics, ses marchés et son port, pointe-à-pitre est le coeur de l’archipel, la capitale économique et culturelle pour ses monuments d’époque, ses musées et ses marchés aux épices. Depuis 2002, pointe-à-pitre appartient au réseau des villes et pays d’art et d’histoire, un réseau national regroupant 153 citées attachées à la valorisation et l’animation de leur patrimoine et de leur architecture. beau label pour cette belle ville !

 

Le Fort Napoléon (Les Saintes)

Ce bâtiment a été construit « à la Vauban » sur les ruines du Fort Louis, puis détruit en 1809 par La GrandeBretagne. Sa reconstruction a duré de 1844 à 1867 et c’est le club du Vieux Manoir relayé par l’Association Saintoise de Protection du Patrimoine (ASPP) qui lui a redonné vie en 1973. A votre arrivée à l’embarcadère, suivez le chemin balisé qui vous mènera jusqu’à son musée qui revisite le passé des Saintes et de ses célèbres batailles navales. Depuis sa promenade sur les remparts cernant un luxuriant jardin botanique peuplé de plantes grasses, vous pourrez découvrir l’horizon et suivre quelques « Malfini » (ou frégate) survolant l’une des plus belles baies du monde, la baie des Saintes.

Horaires d’ouverture : du lundi au dimanche : de 09h00 à 12h30

Située à la pointe sud de la Basse-Terre, VieuxFort est l’une des plus anciennes et des plus petites communes des Îles de Guadeloupe. Sa situation géographique l’a longtemps maintenue isolée du reste de l’île, ce qui a permis aux femmes, de tisser des liens entre elles… pour les transformer en magnifiques broderies ! bien qu’on ne sache pas exactement pourquoi la broderie s’est développée dans ce village, cet art est ici emblématique.

 

LES FORTIFICATIONS

Longtemps disputées entre les Français, les Anglais et les Espagnols, les Îles de Guadeloupe ont été le théâtre de batailles sanglantes, qui sont aussi à l’origine du métissage de la région. Il y a fort à parier que vous ne résisterez pas à l’envie de vous rendre aux Saintes, pour y prendre d’assaut les trois points « Forts » de l’histoire de l’archipel ! Le Fort Fleur d’Epée (Grande-Terre) sur la commune du Gosier, à basdu-fort, au sommet d’un petit morne qui surplombe la mer, se dressent les ruines du fort fleur d’epée, du nom d’un soldat qui y vivait. construit entre 1750 et 1763 sur un plan polygonal de vauban, c’est ici que victor hugues a proclamé l’abolition de l’esclavage le 6 juin 1794. ce fort est ponctuellement une scène artistique et culturelle qui accueille des expositions d’art, des concerts, des pièces de théâtre… Horaires d’ouverture : les lundis : de 10h00 à 17h00 et du mardi au dimanche : de 09h00 à 17h00 Le Fort Delgrès (Basse-Terre) appelé fort saint-charles jusqu’en 1989, le fort Delgrès domine basseTerre. c’est un autre haut lieu de la résistance des Guadeloupéens contre le rétablissement de l’esclavage, finalement ré institué en 1802. erigé en 1650 avec des pierres tirées du lit des rivières de l’archipel, il a été agrandi à deux reprises. aujourd’hui, il raconte l’histoire des îles de Guadeloupe, sur près de 5 hectares. pour y accéder, empruntez les ruelles du chef-lieu qui serpentent la ville. 22 Horaires d’ouverture : du lundi au dimanche : de 09h00 à 16h30

A l’initiative de la chambre de commerce et d’Industrie (ccI) de basse-terre et du gretA, l’association “les brodeuses de vieux-Fort” a été créée en 1980. Son objectif est de développer et promouvoir cette activité traditionnelle. profitant de cette dynamique, un centre de broderie a été construit sur les ruines du fort l’olive. la “broderie jour” est un travail typique reflétant la dextérité des brodeuses de vieux-Fort. c’est une exclusivité au sein des Îles de guadeloupe mais également au sein de toute la caraïbe. la réputation de ces femmes s’est largement répandue, à tel point que les îles voisines les ont vivement sollicitées. leur travail a même été primé à l’exposition de l’art artisanal de paris. le centre de broderie présente une exposition-vente où vous pourrez admirer et vous offrir les chefs-d’œuvre de finesse qu’elles confectionnent.

Horaires d’ouverture : du lundi au dimanche de 9h à 17h30

 

« Les belles pierres » : PATRIMOINE DES ÎLES DE GUADELOUPE

Le parc Des rOches GravÉes Situé à Trois-Rivières, non loin de l’embarcadère pour Les Saintes, le parc archéologique des Roches Gravées a été créé en 1970 par la Société d’Histoire de Guadeloupe. Il a été classé monument historique en 1974 et ouvert au public en 1975. Imaginez-vous au cœur d’un magnifique jardin tropical, arboré de bougainvilliers et de balisiers…

Au détour d’arbres majestueux, vous vous étonnerez devant d’énormes roches volcaniques gravées de motifs figurant des animaux, des hommes et des symboles énigmatiques. Le parc rassemble 18 ensembles de roches gravées, plus de 200 gravures et 21 espèces végétales. Sa réputation a déjà largement dépassé les frontières de l’île et l’une de ses plus célèbres roches (faisant partie de l’ensemble appelé « les capitaines ») est même exposée au musée d’histoire naturelle de New York.

Bienvenue dans l’histoire pour une balade, seul ou accompagné d’un guide qui saura vous aider à décoder ces témoignages étranges.

 

LES MARINAS

Trois types de marinas existent dans les îles de Guadeloupe.

La marina de Bas-du-Fort, la plus grande des Petites Antilles au Gosier. Une structure en cours d’aménagement qui accueille quarante yachts par an vous offre toute les facilités pour rendre votre séjour le plus agréable et reposant possible. Fleuron des stations balnéaires, la marina de SaintFrançois, en Grande-Terre, malgré sa petite taille, est très animée et dispose de deux cents emplacements.

Située au pied des Monts Caraïbes, Rivière-Sens à Gourbeyre est une marina dont la modernisation progressive permettra d’assurer prochainement plus de sécurité et d’accessibilité à l’unique quai de toute la côte au vent.

 

Activités et sports nautiques

Bercé par les alizés, l’archipel bénéficie d’une température tropicale comprise entre 23 et 32 degrés toute l’année. Avec une température de l’eau à 26°C, un large choix de sports nautiques est possible à pratiquer en solo pour les plus téméraires, en club ou encore par le biais d’associations. Du ski au surf en passant par le kite surf, le canoë kayak, le pédalo, ou encore le jet ski pour les amateurs de vitesse (avec le championnat du monde organisé chaque année sur la plage de Viard à Petit-Bourg).

Une nouvelle activité nautique très en vogue, le «stand up paddle» a atteint les rivages des Îles de Guadeloupe. Néanmoins, la reine indétrônable du nautisme reste la voile. L’organisation de grands événements autour de la voile en est témoin telle la Route du Rhum (course de voiliers en solitaire tous les 4 ans), la Triskell Cup et le Tour de Guadeloupe en canot à voile traditionnelle. les passionnés de plaisance ne manqueront pas de découvrir le sommet de la soufrière, les plages, les criques, les falaises, les lagons bleus vus de l’océan atlantique ou de la mer des caraïbes.

 

Spa et sources naturelles

Spa sources naturelles de sensations les vacances sont synonymes de relaxation et bien-être, c’est pour cette raison que les îles de Guadeloupe vous proposent un large choix de spa dans des atmosphères très zen. La créole Spa située à la Créole Beach Hotel & spa du coté de Gosier est composée d’un espace de deux cent cinquante mètres carré, de trois cabines de soins, d’une cabine de massage, d’un sauna, d’un hammam, de deux douches froides, d’une cabine de balnéothérapie, et bien d’autres espaces de détente sont à découvrir. 18 Pour un dépaysement total, l’archipel vous propose des formules de relaxation en pleine nature dans la forêt tropicale tendacayou, ou encore de profiter d’un jacuzzi couvert dans le parc des orchidées le «Kaz zen».

Pour les amoureux des bains de soleil, il est recommandé de faire trempette régulièrement. pour vous protéger de la chaleur, lorsque le soleil est au zénith, la végétation le long des plages offre un abri naturel. les eaux, selon les périodes de l’année, sont comprises entre 24 et 29 degrés. pour ce qui est de la marée, cette dernière n’est montante que de quelques mètres en fin de journée. Les plages de Sainte-Anne sont parfaites pour les familles avec des enfants en bas-âge qui recherchent une destination tranquille et sans vague. La Caravelle, le Souffleur à Port-Louis, sans oublier la sublime plage de SaintLouis à Marie-Galante sont des destinations idéales pour ceux qui veulent se la couler douce.

Les mordus de sport prêts à défier les forces de la nature préféreront affronter les vagues déferlantes à Clunny dans la commune de SainteRose ou les rouleaux de la plage de Saint-François Feuillière. Parmi nos somptueuses plages, nous ne pouvons pas oublier de mentionner la plage de Grande-Anse Deshaies, plus grande plage des îles de Guadeloupe. Cet endroit édénique fait partie des vingt plus belles plages de la planète. Son titre s’explique par sa magnifique étendue de sable roux dominant la Mer des Caraïbes. Un lieu merveilleux où tous les romantiques apprécieront ce paysage unique.

Parmi les nombreux sites d’exploration aquatique, l’un des plus appréciés pour la plongée de nuit est le Franjack. Ce cargo d’origine slave gît à 24 mètres en dessous de la mer après avoir été balayé par le cyclone Hugo en 1989. A ce jour le Franjack est devenu un récif artificiel. d’autres épaves reposent au fond des mers telles le Gustavia recouvert de gordones ou encore l’augustin Fresnel qui lors de ses dernières heures de gloire assurait l’entretien de la zone antillesGuyane.

 

Plongez au coeur des vestiges enfouis

Fortes en émotions et en sensations, les îles de Guadeloupe regroupent cinq cents sites de plongée et épaves dispersés dans les eaux. Les rivages de l’archipel ont su conserver depuis des siècles des vestiges pour le plus grand bonheur de vos yeux. Les eaux de la ville du Moule sont connues pour être jonchées d’épaves et de trésors suite aux multiples batailles entre anglais et français. Si vous souhaitez vous émerveiller devant les joyaux de la nature, il vous est possible de visiter la réserve du Grand-Cul-deSac marin. Poissons multicolores, gorgones, épaves, anémones de mers ou encore oursins blancs ou noirs ont élu domicile dans ce parc naturel.

 

Laisser un commentaire